Notre jeune association est aussi concernée par le réchauffement climatique et ses conséquences à plus ou moins court terme

En 2005, tout jeune chef de clinique, j’ai eu la chance de gravir le Kilimandjaro avec un groupe de copains, plus pour le “fun” et  “accrocher” un sommet proche des 6000 mètres que pour réfléchir et regarder l’impact de l’homme sur son habitat…

Dix ans plus tard, mon regard, nos regards ont radicalement changé…

Cette fois-ci, je suis monté pour donner de la “visibilité” à Luth qui porte notre engagement.

Les années aidant, j’ai pris le temps de réfléchir à ce que je laisserai à mes 3 enfants en devenant père.

J’ai pu constaté, en passant par un itinéraire différent (Western Breach) et en dormant une nuit (difficile) au sommet du cratère, combien, en 10 ans seulement, les glaciers et les neiges éternelles avaient pu fondre, victimes de quelques degrés de plus liés à nos rejets de gaz à effets de serre.

Cette constatation factuelle renforce notre projet de collaborer avec le monde éducatif pour enseigner, échanger, sensibiliser, et améliorer nos pratiques et nos engagements au quotidien afin de limiter notre impact sur l’environnement.

Cela se traduit par des gestes simples, des actions concrètes, portées par des citoyens commes vous et nous.

“Luth Association” est le fruit de cet engagement par des membres de la société civile qui croit en une démarche nécessaire et utiles pour l’intérêt général et le bien commun, sans partisanerie,  qu’est notre planète et qui appartient à tous et à toutes, et ce pour les générations à venir.

Boris Clément

Bonne ascension!

%d bloggers like this: